19 06 2014

Y’a pas photo

Catégorie : Hors sujet

Le prix des images. Pour le client, elles sont toujours trop chères, pour le photographes, elles ne payent plus. Et le criminel est souvent désigné : les banques d’images. Getty, en ayant racheté de nombreux confrères, en est le fer de lance.

Revenons aux prix. Pour expliquer un prix, l’addition des compétences, de l’expérience et la juste rétribution des intervenants font normalement office d’arguments. On a tous espéré un jour que la qualité intrinsèque du visuel allait donner du poids à la décision d’achat. Hélas, c’était sans compter le frein incontournable du budget. Trop chère !

La solution

Chercher la même photo, mais ailleurs ! GettyImage a une politique tarifaire qui épuise toute argumentation. Prenons le cas d’une photo libre de droit, selon sa taille, elle a un prix variable (là déjà, nous ne sommes plus à l’ère du scan d’image, ou plus une image est grande, plus le temps de travail du scan est important, le prix semble ici faire référence à un temps machine qui n’a plus lieu d’exister aujourd’hui). Dédouanons GettyImage, toutes les autres Banques d’images pratiquent cette politique comme un argument purement commerciale de vente à bas coût. Mais GettyImage va plus loin, certainement involontairement : selon sa boutique, une même image peut être 4 à 5 fois plus chère.

getty
Cette copie d’écran est extraite du site de GettyImage, elle concerne une photo en libre de droit. Pour le format voulue 2 005 x 1 498 px, en 300dpi, elle est au prix de 469,00 euros.

istock

La même image, cette fois, chez Istock, filiale de Getty. Légèrement plus grande, elle est affichée à 111 euros, ou 75 crédits.

Ce cas n’est pas unique, je l’ai constaté de trop nombreuses fois. Il assèche tout argument de vente, décrédibilise le prix, la photo, le travail, la banque d’image. Qui a accepter de baisser sa marge ? Le photographe, le distributeur ? Les deux ? Je n’ai malheureusement pas de réponse : mes questions à ce sujet auprès de Getty sont restées lettres mortes.

NB: j’étais en train de rédiger ce billet lorsque j’ai reçu un nouvel email de Getty. De l’emailing commercial plus exactement. Je décide de me désabonner, je suis alors réorienté vers leur site web, mais désorienté pour le message de confirmation qui s’affiche : « Merci d’avoir mis à jour vos préférences. Votre demande sera traitée dans un délai de 3 jours ouvrables. » 3 jours ouvrables pour me désabonner de l’emailing, y’a pas a dire, chez Getty, ils font bien les choses !

 

Laissez un commentaire :

    Les commentaires sont modérés manuellement et soumis à un filtre anti-spam. Merci de respecter l'auteur de l'article, les participants à la discussion et la langue française.

f557b6c31066dd328ad2af36382e21fb@@@